KARAJAN (von) Herbert


Nom : KARAJAN (von)
Prénom : Herbert

Chef d'orchestre
Autrichien
(1908 - 1989)

Commentaire :
Salzbourg, 5 avril 1908 / Anif (Salzbourg), 16 juillet 1989

Lorsque le violoniste Augustin Dumay dit un jour à KARAJAN : « Bonjour, Dieu », KARAJAN répondit, imperturbable : « Vous êtes le premier qui ait eu le courage de me le dire en face ». Artiste inspiré, star, dieu ou tyran, KARAJAN ne laisse pas indifférent. Adoré ou maudit, il est l’un des chefs d’orchestre les plus marquants du XXème siècle.

KARAJAN est le fils d’un chirurgien amateur de musique qui, à ses heures perdues, échange son bistouri contre une clarinette. A l’âge de cinq ans, Herbert prend ses premières leçons de piano avec Franz Ledwinka, pédagogue réputé, puis au Conservatoire du Mozarteum de Salzbourg. Parallèlement, il effectue des études scolaires techniques et écrit une thèse fort artistique : « Thermodynamique et moteurs à explosion ». Une malformation des tendons des doigts lui fait renoncer au piano et il se tourne vers la direction d’orchestre qu’il étudie, de 1926 à 1929, à l’Académie de Musique de Vienne.
En 1929, il dirige son premier concert au Mozarteum. De 1935 à 1941, à Aix-la-Chapelle, il est le plus jeune directeur général de la musique de toute l’Allemagne. Mais KARAJAN est toujours le premier en tout, divinité oblige ! En 1937, il fait ses débuts à l’Opéra de Vienne, puis en 1939 à l’Opéra de Berlin où il est chef permanent jusqu’en 1945.
En 1946, il est nommé à la tête de l’Orchestre Philharmonique de Vienne mais il est interdit de direction pendant presque deux ans en raison de son adhésion au parti national-socialiste. De 1950 à 1959, il est chef permanent à Londres du Philharmonia Orchestra.
A partir de 1954, sa carrière va exploser en succédant à Furtwängler à la tête du prestigieux Orchestre Philharmonique de Berlin. Grâce à KARAJAN, l’Orchestre atteindra un niveau inégalé avec des tournées mondiales et des enregistrements légendaires.
En 1957, KARAJAN succède à Karl Böhm à la tête de l’Opéra de Vienne. Son autorité despotique ainsi que ses exigences budgétaires astronomiques provoquent sa démission en 1965. Il rejoint le directoire du Festival de Salzbourg entre 1965 et 1988. Sa carrière médiatique prend de l’essor avec le succès de « La Bohème » mise en scène par Zefirelli.
En 1969, KARAJAN succède à Charles Münch comme conseiller musical de l’Orchestre de Paris. Il démissionne en 1971 car notre super star ne parvient pas à obtenir les conditions de travail dont il rêve et on lui reproche de consacrer peu de temps à ce jeune orchestre.
A partir de 1985, une polyarthrite l’oblige à diriger assis. Il entre en conflit avec l’Orchestre Philharmonique de Berlin à propos de la jeune clarinettiste Sabine Meyer qu’il avait engagée sans l’assentiment de l’orchestre. Les anti-Karajan affichent le slogan « Seul un Karajan mort est un bon Karajan ». Il démissionne de l’Orchestre Philharmonique de Berlin en 1989, année de son décès. « Dans une vie prochaine, je serai peut-être un faucon », se plaisait-il à dire .

Chef d’orchestre éminent, skieur émérite, pilote d’hélicoptère chevronné et remarquable homme d’affaires, KARAJAN cultive la perfection, la vitesse et la réussite. Il possédait un bateau ultra rapide de vingt cinq mètres ainsi qu’un avion Falcon 10 de Dassault. Ce qui fit dire à ses détracteurs que son amour de la musique allait de pair avec celui de l’argent !
Quoiqu’il en soit, KARAJAN est incontestablement un extraordinaire chef, qui possède une prodigieuse science de l’orchestre et qui nous laisse une discographie incomparable par son foisonnement et sa qualité. Certes, son intolérance a pu choquer, ou amuser. Comme le jour où il exigea l’arrêt immédiat d’une pompe à eau alimentant cent cinquante appartements autour de Carnegie Hall, car elle produisait un imperceptible ronflement. Caprice ou souci exacerbé de la perfection ? N’oublions pas que KARAJAN lui même se remettait perpétuellement en question et possédait un profond amour de la musique : « Chaque concert est une expérience mystique, une extase… C’est une forme de grâce ».

Liste des interprétations de KARAJAN (von) Herbert
CompositeurType d'oeuvreOeuvreClassificationPhoto
ALBINONI Tomaso Musique baroque diverse Adagio pour orchestre à cordes & orgue T. Mi 26
BACH Johann Sebastian Ouverture, Suite pour orchestre Suite pour orchestre (ouverture) n° 3   BWV 1068
BEETHOVEN (van) Ludwig Ouverture, Suite pour orchestre Coriolan Ouverture Op. 62
BEETHOVEN (van) Ludwig Ouverture, Suite pour orchestre Leonore III Ouverture Op. 72b
BEETHOVEN (van) Ludwig Ouverture, Suite pour orchestre Leonore III Ouverture Op. 72b
BEETHOVEN (van) Ludwig Ouverture, Suite pour orchestre Fidelio Ouverture Op. 72c
BEETHOVEN (van) Ludwig Symphonie Symphonie n° 3 "Eroica" Op. 55
BEETHOVEN (van) Ludwig Symphonie Symphonie n° 4 Op. 60
BEETHOVEN (van) Ludwig Symphonie Symphonie n° 5 Op. 67
BEETHOVEN (van) Ludwig Symphonie Symphonie n° 6 "Pastorale" Op. 68
BEETHOVEN (van) Ludwig Symphonie Symphonie n° 7 Op. 92
BEETHOVEN (van) Ludwig Symphonie Symphonie n° 8 Op. 93
BEETHOVEN (van) Ludwig Symphonie Symphonie n° 9 Op. 125
BERLIOZ Hector Cantate Damnation de Faust (la)   H 111 (Op. 24)
BERLIOZ Hector Cantate Damnation de Faust (la)   H 111 (Op. 24)
BIZET Georges Ouverture, Suite pour orchestre Arlésienne (l'), suites orchestrales (2)  
BIZET Georges Ouverture, Suite pour orchestre Arlésienne (l'), suites orchestrales (2)  
BRAHMS Johannes Concerto Concerto pour violon, violoncelle & orchestre Op. 102
BRAHMS Johannes Oeuvre orchestrale Variations sur un thème de Joseph Haydn Op. 56a
BRAHMS Johannes Ouverture, Suite pour orchestre Ouverture tragique Op. 81
BRAHMS Johannes Ouverture, Suite pour orchestre Ouverture tragique Op. 81
BRAHMS Johannes Requiem Requiem allemand (un) Op. 45
BRAHMS Johannes Symphonie Symphonie n° 4 Op. 98
CHABRIER Emmanuel Oeuvre orchestrale Espana (Rhapsodie pour orchestre)
CHABRIER Emmanuel Oeuvre orchestrale Espana (Rhapsodie pour orchestre)
DEBUSSY Claude Oeuvre orchestrale Prélude à l'après-midi d'un faune L 86
DVORAK Antonin Symphonie Symphonie n° 9 'du nouveau monde'   Op. 95 (B 178)
GLUCK (von) Christoph Willibald Opéra Orphée et Eurydice [?]  
GOUNOD Charles Opéra Faust  
GRIEG Edvard Oeuvre orchestrale Du temps de Holberg (suite) Op. 40
GRIEG Edvard Oeuvre orchestrale Peer Gynt - Suite n° 1 Op. 46
GRIEG Edvard Oeuvre orchestrale Peer Gynt - Suite n° 2 Op. 55
GRIEG Edvard Oeuvre orchestrale Sigurd Jorsalfar (3 pièces) Op. 56
HAYDN Joseph Oratorio, Passion Création (la) Hob 21: 2
MOZART Leopold Symphonie Smphonie des jouets
MOZART Wolfgang Amadeus Concerto Concerto pour basson & orchestre K 191 (K 186e)
MOZART Wolfgang Amadeus Concerto Concerto pour hautbois & orchestre K 314 (K 271k)
MOZART Wolfgang Amadeus Concerto Concerto pour clarinette & orchestre K 622
MOZART Wolfgang Amadeus Messe Grande Messe en ut mineur (n° 18) K 427 (417a, 417B, Anh 23a & 109f)
MOZART Wolfgang Amadeus Opéra Enlévement au Sérail (l')   K 384
MOZART Wolfgang Amadeus Opéra Don Giovanni   K 527
MOZART Wolfgang Amadeus Sérénade, Serenata Sérénade n° 6 'Serenata notturna' K 239
MOZART Wolfgang Amadeus Symphonie Symphonie n° 40   K 550
PACHELBEL Johann Musique de chambre diverse Canon et gigue pour 3 violons & b.c. T 337
PONCHIELLI Amilcare Opéra Gioconda (la)  
PROKOFIEV Serge Conte musical Pierre et le loup
PUCCINI Giacomo Opéra Bohème (la)
PUCCINI Giacomo Opéra Madame Butterfly  
PUCCINI Giacomo Opéra Manon Lescaut [?]  
PUCCINI Giacomo Opéra Madame Butterfly
PUCCINI Giacomo Opéra Madame Butterfly  
RAVEL Maurice Musique de ballet Boléro M. 81
RAVEL Maurice Musique de ballet Boléro M. 81
SCHUBERT Franz Symphonie Symphonie n° 8 "Inachevée"   D 759
SIBELIUS Jean Oeuvre orchestrale Valse Triste Op. 44/1
SMETANA Bedrich Poème symphonique Ma Vlast (ma Patrie)   JB 1:112
STRAUSS Johann (Fils) Opérette Chauve-souris (la)   RV 503
STRAUSS Johann (Fils) Polka Tritsch-Tratsch Polka Op. 214
STRAUSS Richard Concerto Concerto pour hautbois & petit orchestre AV 144
STRAUSS Richard Lied, Chanson, Mélodie, Song Quatre derniers Lieder (les) AV 150
STRAUSS Richard Lied, Chanson, Mélodie, Song Quatre derniers Lieder (les) AV 150
STRAUSS Richard Oeuvre orchestrale Métamorphoses AV 142
STRAUSS Richard Oeuvre pour instrument solo & orchestre Don Quixote Op. 35
STRAUSS Richard Poème symphonique Don Juan Op. 20
STRAUSS Richard Poème symphonique Mort & Transfiguration - Tod und Verklärung Op. 24
STRAUSS Richard Poème symphonique Vie de Héros (une) - eine Heldenleben Op. 40
SUPPÉ (von) Franz Opérette Cavalerie légère [?]  
TCHAÏKOVSKI Piotr Ilyitch Concerto Concerto pour piano n° 1 Op. 23
TCHAÏKOVSKI Piotr Ilyitch Concerto Concerto pour violon Op. 35
TCHAÏKOVSKI Piotr Ilyitch Symphonie Symphonie n° 1 "Rêves d'hiver" Op. 13
TCHAÏKOVSKI Piotr Ilyitch Symphonie Symphonie n° 2 "Petite Russie" Op. 17
TCHAÏKOVSKI Piotr Ilyitch Symphonie Symphonie n° 3 "Polonaise" Op. 29
TCHAÏKOVSKI Piotr Ilyitch Symphonie Symphonie n° 4 Op. 36
TCHAÏKOVSKI Piotr Ilyitch Symphonie Symphonie n° 5 Op. 64
TCHAÏKOVSKI Piotr Ilyitch Symphonie Symphonie n° 6 "Pathétique"   Op. 74
TCHAÏKOVSKI Piotr Ilyitch Symphonie Symphonie n° 6 "Pathétique" Op. 74
VIVALDI Antonio Concerto Concerto pour flûte "la Notte (I)" RV 439 (Op. 10/2)
WAGNER Richard Opéra Vaisseau fantôme (le) [?]   WWV 63
WEBER (von) Carl Maria Opéra Freischütz (der) [?]   J 277