BERLIOZ Hector


Nom : BERLIOZ
Prénom : Hector
Nationalité : Français
Date de naissance : 1803
Date de mort : 1869
Commentaire :

Fils d'un médecin, c'est à La Côte-Saint-André que Berlioz reçoit sa première éducation musicale.

1821 Bachelier, il part pour Paris afin d'y suivre des études de médecine mais il fréquente surtout l'Opéra et voue à Gluck une admiration passionnée.

1823 Il travaille la composition avec Lesueur.

1824 Il découvre Weber et écrit une Messe solennelle qui est exécutée à ses frais à l'Eglise Saint Roch en 1825.

1826 Il est éliminé au concours de Rome et s'inscrit au Conservatoire où il étudie la composition avec Lesueur, le contrepoint et la fugue avec Reicha.

1827 Admis au concours de Rome, sa cantate la Mort d'Orphée est déclarée inexécutable par le jury. Découverte de Shakespeare et du Faust de Goethe... et amour fou pour l'actrice irlandaise Harriett Smithson.

1828 Il obtient le second grand prix de Rome avec sa cantate Herminie (il ne recevra aucun prix l'année suivante avec Cléopâtre) et compose les Huit scènes de Faust.

1830 Création de la Symphonie fantastique (Liszt est enthousiaste) et premier grand prix de Rome avec la cantate la Dernière Nuit de Sardanapale.

1831-1832 Voyage en Italie. Lélio ou le Retour à la vie, le Roi Lear.

1833 En octobre, il épouse Harriett Smithson.

1834 Harold en Italie, symphonie avec alto principal composée à la demande de Paganini.

1835 Berlioz est critique musical au Journal des débats.

1837 Il compose son Requiem.

1838 Benvenuto Cellini subit un échec à l'Opéra.

1839 Roméo et Juliette (première exécution en novembre, enthousiasme de Wagner).

1840-41 Symphonie funèbre et triomphale, les Nuits d'été.

1843 Début des nombreuses tournées de concerts de Berlioz à l'étranger (qui se poursuivront jusqu'à la fin de sa vie). Il part pour l'Allemagne avec sa nouvelle compagne, la cantatrice Marie Recio.

1846 Il achève la Damnation de Faust, créée sous sa direction en décembre à l'Opéra-Comique (échec).

1849 Il écrit son Te Deum, qui ne sera créé qu'en 1855.

1854 Mort d'Harriett Smithson ; Berlioz épouse Marie Recio. Création de l'Enfance du Christ : triomphe.

1856 Il est élu à l'Institut et commence la composition des Troyens, qui seront achevés deux ans plus tard et partiellement créés en 1863 : seuls les actes III à V seront représentés sous le titre les Troyens à Carthage.

1862 Berlioz se tourne de nouveau vers l'opéra et compose Béatrice et Bénédict. Mort de Marie.

1867 Mort de son fils Louis (né en 1834), dernière tournées en Russie et en Autriche.

1869 Il meurt le 8 mars et est enterré au cimetière de Montmartre.

Berlioz est une des grandes figures de la musique romantique européenne. C'est un passionné lucide : il conçoit froidement, puis exécute avec enthousiasme. Son œuvre se libère petit à petit des contraintes de la structure symphonique au bénéfice d'une approche poétique, d'une orchestration "moderne" (importance du timbre, de la couleur) et d'une conception toute personnelle du contrepoint.

Berlioz fut aussi un remarquable écrivain (Mémoires, les Soirées de l'orchestre, les Grotesques de la musique, A travers chants et un excellent critique musical.

Liste des oeuvres du compositeur Afficher la liste des oeuvres présentent sur des cd Afficher toutes les oeuvres
Cantate H 111 (Op. 24) Damnation de Faust (la)
Cantate Herminie
Cantate Mort d'Orphée (la)
Cantate H 36 Mort de Cléopâtre (la)
Cantate Mort de Sardanapale (la)
Lied, Chanson, Mélodie, Song H 81 à 87 (Op. 7) Nuits d'été (les)
Messe H 20a Messe solennelle
Oeuvre pour choeur et orchestre H 37 (Op. 2) Ballet des ombres (le)
Oeuvre pour choeur et orchestre H 119 (Op. 18 ) Tristia
Oeuvre pour instrument solo & orchestre H 88 (Op. 8) Rêverie et Caprice
Oeuvre pour voix & orchestre H 42 (Op. 2b/4) Belle voyageuse (la)
Oeuvre pour voix & orchestre H 60 (Op. 12 ) Captive (la)
Oeuvre pour voix & orchestre H 44 (Op. 2b/6) Chant sacré
Oeuvre pour voix & orchestre H 40 (Op. 2b/2) Hélène
Oeuvre pour voix & orchestre H 65 (Op. 13/4) Jeune pâtre breton (le)
Oeuvre pour voix & orchestre H 69 (Op. 11) Sara la baigneuse
Oeuvre pour voix & orchestre Op. 19/1 (H 107 - 121) Zaïde
Opéra H 76a (Op. 23 ) Benvenuto Cellini
Opéra H 133a Troyens (les)
Oratorio, Passion H 130 (Op. 25 ) Enfance du Christ (l')
Ouverture, Suite pour orchestre H 95 (Op. 9) Carnaval Romain (le), ouverture caractéristique
Ouverture, Suite pour orchestre H 101 (Op. 21) Corsaire (le), ouverture
Symphonie H 68 (Op. 16) Harold en Italie
Symphonie H 48 (Op. 14 ) Symphonie fantastique
Te Deum H 118 (Op. 22 ) Te Deum