STRAUSS Richard


Nom : STRAUSS
Prénom : Richard
Nationalité : Allemand
Date de naissance : 1864
Date de mort : 1949
Commentaire :

Munich, 11 juin 1864 - Garmisch, 8 septembre 1949

Elevé dans une atmosphère musicale (son père était un corniste réputé), Richard Strauss étudie le piano avec August Tombo, harpiste à l'Orchestre de la cour, puis le violon avec Benno Walter, son violon solo. Il travaille ensuite la composition avec le chef d'orchestre de la cour, Friedrich Wilhelm Meyer.

1880-83 Ses premières œuvres (Symphonies en ré mineur et en fa mineur) témoignent de l'influence de Mendelssohn et de Schumann. Il rencontre Hans von Bülow qui lui fait découvrir Wagner.

Les premiers chefs-d'œuvre :
. 1885 Création de son premier Concerto pour cor par H. von Bülow et son père comme soliste. Strauss est nommé chef assistant de l'Orchestre de Meiningen.
. 1886 Départ pour l'Italie d'où il rapportera son poème symphonique Aus Italien, œuvre originale et colorée où sa personnalité s'affirme d'emblée. A son retour, il accepte le poste de troisième chef d'orchestre à Munich.

1886-89 Il compose 2 nouveaux poèmes symphoniques, Macbeth et Don Juan, un de ses chefs-d'œuvre dans le domaine de la musique orchestrale.

1889-93 Il obtient le poste de Kapellmeister à Weimar, compose Mort et Transfiguration et pendant un voyage de convalescence (après une grave maladie) en Grèce et en Italie, ébauche son premier opéra Guntram, très influencé par Wagner.

1894 Création à Weimar de Guntram (qui fut un fiasco...) avec la soprano Pauline De Ahna qu'il épouse le 10 septembre ; il succède à H. von Bülow à la tête de l'Orchestre Philharmonique de Berlin qu'il dirige pendant une saison.

1894-98 Son sens particulier de la polyphonie va s'épanouir dans 3 œuvres à programme, Till Eulenspiegel, Also sprach Zarathustra et Don Quichotte ; il devient premier chef d'orchestre à Munich.

1898 Il est nommé chef d'orchestre à l'Opéra royal de Berlin et y termine Une vie de héros.

1900-01 Nouveau retour à Wagner avec Feuersnot, 2ème opéra qui remporte beaucoup de succès à Dresde en 1901.

1904 Il dirige à New York la première de sa Symphonie Domestique, autobiographie symphonique.

1905 Triomphe, mitigé de scandale, de Salomé. Désormais, Strauss va se consacrer presque exclusivement au théâtre dont il devient le compositeur majeur de la 1ère moitié du 20ème siècle

1906-1929 - sa collaboration avec Hofmannsthal :
Convaincu que la musique de Strauss apportait un approfondissement à ses préoccupations, Hofmannstahl va consacrer les trente dernières années de sa vie à écrire des livrets pour Richard Strauss.

1906-08 Nouvel opéra en collaboration avec Hofmannstahl, Elektra, œuvre dont le thème et les harmonies dissonantes choquèrent autant le public que la presse.

1909-12 La période du wagnérisme est terminée, Strauss reprend la tradition viennoise du 18ème siècle avec son Chevalier à la rose où il recherche un style néobaroque que l'on va retrouver, sous une autre forme, dans Ariane à Naxos et dans la suite du Bourgeois gentilhomme de Molière, où le mélange des genres (commedia dell'arte et opera seria) donne lieu à une synthèse essentiellement moderne.

1911-15 Une Symphonie alpestre, œuvre très descriptive.

1917 Strauss participe à la création du Festival de Salzbourg.

1919-23 Strauss est nommé à la direction artistique de l'Opéra de Vienne ; il inaugure son poste avec la création de son opéra Die Frau ohne Schatten (la Femme sans ombre) et compose également Intermezzo, opéra dont il écrit son propre livret.

1925 Il collabore de nouveau avec Hofmannstahl pour Hélène d'Egypte.

1929-32 Dernier opéra avec Hofmannstahl, Arabella (celui-ci meurt en 1929 et Strauss ne parviendra jamais à le remplacer).

L'ombre d'un héros :

1933-34 Strauss aborde l'opéra bouffe avec Die schweigsame Frau (la Femme silencieuse) et entre en conflit avec les nazis car il a choisi Stefan Zweig (juif autrichien) comme librettiste

1935-40 Il compose 3 opéras avec le poète Josef Gregor, Der Friedenstag, Daphné et Die Liebe der Danae.

1940-41 Dernière œuvre lyrique, Capriccio, dernier hommage à une culture française que Strauss honorait et qui est l'œuvre théâtrale majeure de sa dernière période.

1942-43 Concerto pour cor n°2.

1945 Strauss écrit ses Métamorphoses pour cordes, chef-d'œuvre musical où il met un point final au romantisme ; c'est aussi l'année du Concerto pour hautbois.

1948 Dernière flamme d'inspiration créatrice, très bel adieu à la vie avec les Quatre derniers Lieder pour soprano et orchestre (Strauss aura écrit toute sa vie de nombreux Lieder).

1949 Il s'éteint à l'âge de 85 ans.

Strauss est toujours resté profondément romantique et du point de vue de l'esthétique et du style, son importance est considérable (générosité de l'inspiration, noblesse et élégance de la forme, sens dramatique, géniale orchestration), mais il a toujours ignoré les courants novateurs de son temps (Schönberg, Stravinski...). N'oublions pas que lesMétamorphoses sont contemporaines de la Sonatine pour flûte et piano de P. Boulez...

Liste des oeuvres du compositeur Afficher la liste des oeuvres présentent sur des cd Afficher toutes les oeuvres
Concerto AV 147 Concertino pour clarinette et basson
Concerto Op. 132 Concerto pour cor n° 2
Concerto AV 144 Concerto pour hautbois & petit orchestre
Lied, Chanson, Mélodie, Song Op. 49/8 Ach, was Kummer, Qual und Schmerzen
Lied, Chanson, Mélodie, Song Op. 10/8 Allerseelen
Lied, Chanson, Mélodie, Song Op. 68/4 Als mir dein Lied erklang
Lied, Chanson, Mélodie, Song Op. 68/5 Amor
Lied, Chanson, Mélodie, Song Op. 68/1 An die Nacht
Lied, Chanson, Mélodie, Song Op. 31/1 Blauer Sommer
Lied, Chanson, Mélodie, Song Op. 88/1 Bächlein (das)
Lied, Chanson, Mélodie, Song Op. 27/2 Cäcilie
Lied, Chanson, Mélodie, Song Op. 47/2 Dichters Abendgang (des)
Lied, Chanson, Mélodie, Song Op. 69/3 Einerlei
Lied, Chanson, Mélodie, Song Op. 48/1 Freundliche Vision
Lied, Chanson, Mélodie, Song Op. 15/5 Heimkehr
Lied, Chanson, Mélodie, Song Op. 68/2 Ich wollt ein Sträusslein binden
Lied, Chanson, Mélodie, Song Op. 41/5 Leise Lieder (Chansons douces)
Lied, Chanson, Mélodie, Song Op. 39/1 Leises Lied (Chanson douce)
Lied, Chanson, Mélodie, Song Op. 68/6 Lied der Frauen
Lied, Chanson, Mélodie, Song Op. 67 Lieder Der Ophelia (3)
Lied, Chanson, Mélodie, Song Op. 37/3 Meinem Kinde
Lied, Chanson, Mélodie, Song Op. 27/4 Morgen
Lied, Chanson, Mélodie, Song Op. 43/2 Muttertändelei
Lied, Chanson, Mélodie, Song Op. 10/3 Nacht (die)
Lied, Chanson, Mélodie, Song AV 150 Quatre derniers Lieder (les)
Lied, Chanson, Mélodie, Song Op. 36/1 Rosenband (das)
Lied, Chanson, Mélodie, Song Op. 27/1 Ruhe, meine Seele !
Lied, Chanson, Mélodie, Song Op. 69/5 Schlechtes Wetter
Lied, Chanson, Mélodie, Song Op. 69/1 Stern (der)
Lied, Chanson, Mélodie, Song Op. 17/2 Ständchen
Lied, Chanson, Mélodie, Song Op. 68/3 Säusle, liebe Myrte !
Lied, Chanson, Mélodie, Song Op. 29/1 Traum durch die Dämmerung
Lied, Chanson, Mélodie, Song Op. 10/6 Verschwiegenen (die)
Lied, Chanson, Mélodie, Song Op. 49/1 Waldseligkeit
Lied, Chanson, Mélodie, Song Op. 41/1 Wiegenlied
Lied, Chanson, Mélodie, Song Op. 48/4 Winterweihe
Lied, Chanson, Mélodie, Song Op. 10/7 Zeitlose (die)
Lied, Chanson, Mélodie, Song Op. 10/1 Zueignung
Oeuvre orchestrale AV 142 Métamorphoses
Oeuvre pour instrument solo & orchestre Op. 35 Don Quixote
Opéra Op. 79 Arabella [?]
Opéra Op. 60 Ariadne auf Naxos [?]
Opéra Op. 59 Chevalier à la rose (le) [?]
Opéra Op. 54 Salome [?]
Poème symphonique Op. 30 Ainsi parlait Zarathoustra
Poème symphonique Op. 20 Don Juan
Poème symphonique Op. 24 Mort & Transfiguration - Tod und Verklärung
Poème symphonique Op. 28 Till l'Espiègle, les joyeuses facéties
Poème symphonique Op. 40 Vie de Héros (une) - eine Heldenleben
Sonate, Sonata AV 75 Romance pour violoncelle & orchestre
Sonate, Sonata Op. 18 Sonate pour violon & piano
Sonate, Sonata Op. 6 Sonate pour violoncelle & piano
Symphonie Op. 64 Symphonie alpestre