LUDWIG Christa


Nom : LUDWIG
Prénom : Christa

Mezzo-soprano
Allemande
(1928 - )

Commentaire :
Née à Berlin le 16 mars 1928

Chrsita Ludwig naît dans une famille de musiciens : ses parents, Anton Ludwig et Eugenie Besalla sont tous deux chanteurs à Vienne. Elle travaille d'abord avec sa mère, puis à Francfort dans la classe de Felice Hüni-Mihacek. C'est dans cette ville qu'elle débute en 1946 dans La Chauve-souris, elle y chante jusqu'en 1952.

1952-55 Darmstadt, puis Hanovre l'accueillent. Entre temps, Christa Ludwig rencontre Karl Böhm qui lui confie le rôle de Chérubin dans les Noces de Figaro au Festival de Salzbourg en 1954.

1955 Elle est engagée à l'Opéra de Vienne et commence à s'imposer comme la meilleure mezzo mozartienne et straussienne de sa génération.

1957 Elle épouse le baryton autrichien Walter Berry.

1959 Elle débute au Metropolitan Opera de New York dans le rôle de Chérubin.

1962 Elle est nommée Kammersängerin à l'Opéra de Vienne et chante Leonore avec Karajan.

Au cours des années suivantes, elle exerce un impact artistique considérable comme chanteuse wagnérienne et remporte le même succès dans des rôles aussi disparates que Brangäne (Tristan), Kundry (Parsifal à Bayreuth en 1966-67), Fricka (L'Or du Rhin), Vénus (Tannhäuser) et Magdalena (Les Maîtres chanteurs). En 1968, au Met, elle incarne avec brio un rôle de soprano, celui de la Maréchale dans le Chevalier à la rose.

A l'Opéra de Paris, elle apparaît dans la Teinturière de La Femme sans ombre, Fricka (L'Or du Rhin), Octavie (Le Couronnement de Poppée).

1971 Elle épouse en secondes noces le comédien français Paul-Emile Deiber et crée à Vienne le rôle de Claire dans l'opéra de von Einem, Der Besuch der alten Damen.

1976 Elle débute à Covent Garden dans Carmen.

Les grands chefs (Solti, Karajan, Bernstein, Klemperer, Levine, Böhm...) apprécient au plus haut point sa musicalité incomparable. Christa Ludwig possède une voix chaude, une excellente technique et se refusera toujours à forcer ses moyens.

Sa passion pour le Lied a fait de Christa Ludwig l'une des plus grandes spécialistes du récital d'aujourd'hui, elle demeure l'une des fort rares cantatrices, après Lotte Lehmann, à aborder le Winterreise de Schubert (1ère fois le 24 novembre 1978 au Musikverein de Vienne).

1990-93 Pendant ces dernières années où elle chantera, Christa Ludwig poursuit sa carrière de récitaliste partout dans le monde : les Kindertotenlieder avec le Gustav Mahler Jugend Orchestra, Das klagende Lied avec l'Orchestre de Paris, le Winterreise à l'Opéra Bastille...

1993 Le 19 février, au TCE, elle donne un récital d'adieux à son public parisien.

1994 Ce sera l'année de sa dernière tournée internationale.

1996 Elle donne une Masterclass, le 25 et 26 juin à la Maison des Conservatoires à Paris.

Parmi les enregistrements les plus importants de Christa Ludwig, citons, chez Deutsche Grammophon, la Passion selon St Matthieu de Bach sous la direction de Karajan, L'Or du Rhin et La Walkyrie sous la direction de James Levine, Les Maîtres chanteurs sous la direction de Jochum, Tristan et Isolde placé sous la baguette de Karl Böhm, une 2ème symphonie de Mahler et la 1ère symphonie de Bernstein sous sa direction ; citons enfin le Voyage d'hiver avec James Levine au piano et les Kindertotenlieder avec Karajan...

Comme juste récompense de son exceptionnel talent, Christa Ludwig a reçu dans tous les pays, et surtout en Autriche, toutes les décorations possibles.

Liste des interprétations de LUDWIG Christa
CompositeurType d'oeuvreOeuvreClassificationPhoto
HAYDN Joseph Oratorio, Passion Création (la) Hob 21: 2
HUMPERDINCK Engelbert Opéra Hänsel & Gretel
MAHLER Gustav Lied, Chanson, Mélodie, Song Knaben Wunderhorn (des)
MOZART Wolfgang Amadeus Requiem Requiem K 626
PUCCINI Giacomo Opéra Madame Butterfly  
PUCCINI Giacomo Opéra Madame Butterfly
SAINT-SAËNS Camille Opéra Samson et Dalila Op. 47
VERDI Giuseppe Opéra Macbeth
VERDI Giuseppe Opéra Bal masqué (un) - Ballo in maschera (un) [?]
VERDI Giuseppe Requiem Missa da Requiem