SERKIN Rudolf


Nom : SERKIN
Prénom : Rudolf

Piano
Américain (Autrichien d'origine)
(1903 - 1991)

Commentaire :
Eger, Bohême, 28 mars 1903/Guilford, Vermont, 9 mai 1991

Pianiste autrichien naturalisé américain en 1939


Enfant prodige, Rudolf SERKIN effectue ses études de piano à Vienne avec Richard Robert.
Après des études de composition avec Joseph Marx et Arnold Schoenberg, il fait ses débuts en soliste avec l’Orchestre Philharmonique de Vienne en 1915 et du haut de ses douze ans, il conquiert le public. L’année 1920 est celle de sa rencontre décisive avec le grand violonsite Adolph Busch qui l’installe chez lui et l’associe à sa grande carrière de chambriste. En 1935 SERKIN épouse Irène Busch, fille ainée d’Adolph.
Il débute sa carrière américaine en récital avec Busch en 1933, puis déchaîne l’enthousiasme de la critique le 20 février 1936, lors d’un concert mémorable avec l’Orchestre Philharmonique de New York dirigé par Arturo Toscanini, auquel il voue une admiration absolue.
Dès 1939, il est nommé enseignant au Curtis Institute de Philadelphie dont il devient le directeur de 1968 à 1977.
En 1950, Pablo Casals l’engage avec Clara Haskil au premier Festival de Prades. La même année, en compagnie d’Adolf Busch, il crée et dirige le Festival et l’Ecole de musique de Marlboro dans le Vermont.
Il reçoit la National Medal of Arts en 1988.
Jusqu’à la fin de sa carrière, interrompue à l’âge de quatre vingt cinq ans, il boude l’emphase du grand orchestre et reste fidèle à la noble et discrète cause de la musique de chambre et du récital : Au moins, en récital, je suis mes propres tempos, même s’ils sont faux ! disait il, non sans un certain humour.. .

Rudolf SERKIN est l’un des plus grands poètes de l’histoire du piano. Son jeu lumineux, qualifié parfois de «solaire », fait merveille dans les grandes pages du romantisme allemand et dans la musique de Jean Sébastien Bach, Ludwig van Beethoven, Wolfgang Amadeus Mozart et Johannes Brahms. Refusant toute séduction facile, toute virtuosité, il exclue de son répertoire des compositeurs tels que Franz Liszt. Jorge Bolet raconte que prenant la succession de Serkin au Curtis Institute, il trouva le portrait de Liszt face au mur, dans un placard à balais…
Sans concession, parfois même austère dans ses interprétations, SERKIN emportait ses propres pianos dans une remorque spéciale lors de ses tournées en Amérique du Nord.
Sa discographie reste fidèle à ses coups de cœur concernant le répertoire concertant avec des enregistrements multiples des Concertos de Brahms, du Concerto L’Empereur de Beethoven et du Concerto n° 20 de Mozart. Malheureusement, cette discographie reste très partielle concernant le récital, sa légendaire exigence le détournant du disque en tant que soliste.

Mais Rudolf SERKIN pouvait aussi être plein de fantaisie. Une anecdote célèbre raconte que SERKIN joua en bis les 30 Variations Goldberg de Bach. Cette plaisanterie lui avait été soufflée par Adolph Busch et le public quitta la salle au fur et à mesure de l’un des plus longs bis de l’histoire de la musique. Une autre fois, on le découvrit dans une galerie de sculpture, posant avec une robe et une perruque de la chambre des lords.

Liste des interprétations de SERKIN Rudolf
CompositeurType d'oeuvreOeuvreClassificationPhoto
BEETHOVEN (van) Ludwig Sonate, Sonata Sonate pour piano n° 14 "Mondschein - au Clair de lune" Op. 27/2
BEETHOVEN (van) Ludwig Sonate, Sonata Sonate pour piano n° 21 "Waldstein" Op. 53
BEETHOVEN (van) Ludwig Sonate, Sonata Sonate pour piano n° 23 "Appassionata" Op. 57
BEETHOVEN (van) Ludwig Sonate, Sonata Sonate pour piano n° 24 "A Thérèse" Op. 78
BEETHOVEN (van) Ludwig Sonate, Sonata Sonate pour piano n° 30 Op. 109
BEETHOVEN (van) Ludwig Sonate, Sonata Sonate pour piano n° 31 Op. 110
BEETHOVEN (van) Ludwig Sonate, Sonata Sonate pour piano n° 32 Op. 111
MOZART Wolfgang Amadeus Concerto Concerto pour piano n° 19 "Kronungs-Konzert n° 2" K 459
MOZART Wolfgang Amadeus Concerto Concerto pour piano n° 21 "Elvira Madigan" K 467
MOZART Wolfgang Amadeus Concerto Concerto pour piano n° 23 K 488
MOZART Wolfgang Amadeus Concerto Concerto pour piano n° 25 K 503