Teatro alla Scala de Milano


Nom : Teatro alla Scala de Milano
Choeur / Ensemble vocal, Ensemble / Orchestre
Italien
(1778 - )
Commentaire :
Construit en 1778 par l’architecte Giuseppe Piermarini pour remplacer le théâtre ducal détruit deux ans auparavant, le "Teatro alla Scala" (3 600 places) doit son nom à Regina della Scala, épouse du duc Barnabo Visconti, fondatrice au XIVe siècle d’une église sur le site du futur théâtre.

Inauguré par l’Europa riconosciuta de Salieri le 3 août 1778, la Scala, après avoir longtemps partagé la vedette avec ses rivaux de Rome, Naples et Venise, est depuis le milieu du XIXe siècle le théâtre lyrique le plus glorieux d’Italie.

Tout compositeur d’importance séjournant dans la péninsule a écrit pour lui, à commencer par Mozart, qui écrivit Lucio Silla pour Milan au XVIIIe siècle, précédant ainsi Rossini, Donizetti et Bellini dans la première moitié du XIXe siècle.

Ont été créés à la Scala : La Gazza Ladra , Lucrezia Borgia , Norma , Otello , Falstaff , Madama Butterfly , Turandot ...

Arturo Toscanini (chef permanent de 1898 à 1903, et de 1906 à 1908, puis directeur artistique de 1921 à 1929) est à l’origine du plus splendide rayonnement de l’institution : il ouvre le théâtre le plus italien à Wagner, Strauss ou Debussy et impose des productions parmi les plus marquantes de l’époque.

C’est alors seulement que la troupe de la Scala atteint à un rayonnement international, répété à travers le monde par des artistes comme Rosa Raisa, Aureliano Pertile, Conchita Supervia, Mariano Stabile ou des chefs comme Tullio Serafin.

En 1921, l’administration du théâtre est confiée à une Ente Autonomo, regroupant ses différents subventionnaires. La direction est assumée par un superintendant qui est assisté d’un directeur artistique et d’un directeur de la musique.

Malgré l’ingérence de l’État fasciste, désireux de donner la première place à l’Opéra de Rome (ce qui causera le départ de Toscanini), Vittorio de Sabata parviendra à maintenir le niveau artistique du théâtre, avant sa destruction par un bombardement en août 1943.

Il sera reconstruit à l’identique et réinauguré par Toscanini le 11 mai 1946. Il retrouvera rapidement son rang parmi les toutes premières scènes mondiales.

Sous la direction d’Antonio Ghiringhelli (1948-1972, commissaire extraordinaire de 1945 à 1948), la troupe comporte des artistes comme Renata Tebaldi et Maria Callas et assure des spectacles dirigés par Herbert von Karajan ou Leonard Bernstein, et mis en scène par Lucchino Visconti ; ces spectacles correspondent à la renaissance de tout un répertoire belcantiste disparu, sans que soit pour autant négligée la politique de créations : on verra ainsi la première des Dialogues des carmélites de Poulenc en 1957 ou celle, bien tardive, de l’Atlantida de De Falla en 1962.

En 1955 s’ouvre dans l’enceinte du théâtre la Piccola Scala (600 places), fondée par Paolo Grassi pour jouer les opéras de chambre et les œuvres de recherche.

En 1972, Claudio Abbado réorganise la politique du théâtre vers une plus grande ouverture artistique et une démocratisation plus importante.

Et la période de la direction musicale d’Abbado (1968-1986) et de Riccardo Muti depuis 1986 — avec des productions somptueuses signées Strehler ou Ronconi, les artistes italiens ou internationaux du plus grand renom, des créations aussi considérables que des opéras de Nono (Au grand soleil d’amour chargé , 1975 ; Prométhée , 1985) et de Berio (Un rè in ascolto , 1986), ou le gigantesque Licht de Stockhausen (Donnerstag aus Licht , 1981 ; Samstag aus Licht , 1984 ; Montag aus Licht , 1988) — s’inscrit dans l’histoire du théâtre comme l’une des plus brillantes.


Liste des interprétations de Teatro alla Scala de Milano
CompositeurType d'oeuvreOeuvreClassificationPhoto
BELLINI Vincenzo Opéra Puritains (les) - I puritani   
BELLINI Vincenzo Opéra Norma  
PONCHIELLI Amilcare Opéra Gioconda (la)
PUCCINI Giacomo Opéra Tosca
PUCCINI Giacomo Opéra Tosca  
PUCCINI Giacomo Opéra Madame Butterfly  
ROSSINI Gioacchino Opéra Turc en Italie (le)
ROTA Giovanni "Nino" Concerto Concerto pour cordes
ROTA Giovanni "Nino" Danse Danses du film "Le Guépard"
ROTA Giovanni "Nino" Oeuvre orchestrale Suite de ballet "La Strada"
VERDI Giuseppe Opéra Aïda  
VERDI Giuseppe Opéra Attila   
VERDI Giuseppe Opéra Simon Boccanegra  
VERDI Giuseppe Opéra Attila
VERDI Giuseppe Opéra Rigoletto
VERDI Giuseppe Opéra Due Foscari (i) [?]  
VERDI Giuseppe Opéra Ernani  
VERDI Giuseppe Opéra Don Carlo
VERDI Giuseppe Opéra Simon Boccanegra
VERDI Giuseppe Opéra Otello
VERDI Giuseppe Opéra Force du destin (la)
VERDI Giuseppe Opéra Traviata (la)  
VERDI Giuseppe Requiem Missa da Requiem