SAWALLISCH Wolfgang


Nom : SAWALLISCH
Prénom : Wolfgang

Chef d'orchestre, Piano
Allemand
(1923 - 2013)

Commentaire :
Né le 26 août 1923 à Munich (Alemagne) - décédé le le 22 février 2013 à Grassau (Bavière, Allemagne)
Dès sa plus tendre enfance, Wolfgang Sawallisch s’intéresse à la musique. Il découvre le piano à l’âge de 5 ans, chez son grand-père : ses doigts y retrouvent d’instinct les mélodies que lui chante sa mère. Très tôt Hans Sachsse l’initie à la composition et il poursuit ses études pianistiques avec Wolfgang Ruoff. En 1947, il entre comme répétiteur au Théâtre Municipal d’Augsbourg et pendant 7 ans, il apprend son métier de musicien jusqu’à devenir premier chef d’orchestre. En 1949, il remporte au Concours international de Genève, le 2ème Prix de sonate avec le violoniste Gerhard Seitz. Il fait différentes apparitions comme chef invité, notamment à la tête de l’Orchestre Philharmonique de Berlin en 1952. De 1953 à 1958, il assurera la Direction Générale de la Musique à Aix-la-Chapelle et occupera à Wiesbaden (1958-60) et à Cologne (1960-63) les mêmes fonctions. Dès 1957, il devient chef invité permanent de la Scala de Milan. En septembre 1960 il entreprend de vastes tournées en Europe en tant que chef permanent de l’Orchestre Symphonique de Vienne et en 1961, accepte la direction musicale de l’Orchestre Philharmonique de Hambourg. Doué d’une puissance de travail considérable et d’une grande rigueur, Sawallisch n’hésite pas à assumer en plus la fonction de conseiller musical du Deutsche Oper à Berlin. Avec l’Orchestre Symphonique de Vienne notamment, il va diriger un peu partout dans le monde et participer à de nombreux festivals.

Il va collaborer activement au Festival de Bayreuth avec Wieland et Wolfgang Wagner jusqu’en 1962 : il reste notamment des enregistrements inoubliables réalisés sur le vif (par Philips) de Tannhäuser et du Vaisseau fantôme. Son interprétation de la Tétralogie à l’Opéra de Cologne en 1963-64 avec Wieland Wagner fut également vivement remarquée.

Dès 1971, il est nommé directeur musical dans sa ville natale, à l’Opéra de Munich. Commence alors 22 ans de collaboration étroite avec l’Orchestre qu’il dirigera, se faisant une spécialité des opéras de R. Strauss, Verdi ou Puccini, de plusieurs grands Mozart, de tous les opéras de Wagner… Il va marquer son époque en y perpétuant la tradition straussienne d’avant-guerre : depuis 1982, le Festival Richard Strauss clôturera chacune de ses saisons.

Le 29 juillet 1992, Wolfgang Sawallisch, à l’issue d’une représentation et d’un enregistrement des Maîtres chanteurs de Wagner, met fin à ses fonctions de chef et de directeur général (depuis 1982) de l’Opéra de Munich. Excédé par "l’arrogance des metteurs en scène", il n’hésite pas à faire un adieu définitif à l’opéra et à se lancer dans le grand répertoire symphonique en acceptant la succession de Riccardo Muti au poste de directeur musical de l’Orchestre de Philadelphie (1993-2003). En 1994, il entame sa première collaboration avec l’Orchestre de Paris par un cycle consacré à Beethoven, réparti sur 4 saisons.

Wolfgang Sawallisch trouve le temps de graver une imposante discographie, dominée par ses intégrales des symphonies de Schubert, Mendelssohn et Schumann (référence des mélomanes), ainsi que par ses enregistrements d’opéras de R. Strauss, Wagner… On lui doit la publication, chez Bärenreiter, d’une nouvelle édition complète des œuvres de Schubert et la révélation de sa musique religieuse. Il ne perd jamais l’occasion de se mettre au piano pour accompagner ses chers chanteurs (E. Schwarzkopf, M. Price, D. Fischer-Dieskau..) et pratique la musique de chambre, notamment avec les musiciens du Residenz Quintett de Munich.
Wolfgang Sawallisch s’est éteint dans le village de Grassau (Haute-Bavière), où il s’était retiré après sa retraite forcée en 2006 pour raisons de santé. Sous le titre "Dans l’intérêt de la clarté", il avait publié ses mémoires en 1988.

Liste des interprétations de SAWALLISCH Wolfgang
CompositeurType d'oeuvreOeuvreClassificationPhoto
BEETHOVEN (van) Ludwig Symphonie Symphonie n° 2 Op. 36
BEETHOVEN (van) Ludwig Symphonie Symphonie n° 8 Op. 93
MENDELSSOHN Félix Oratorio, Passion Elias Op. 70
MOZART Wolfgang Amadeus Opéra Flûte enchantée (la)   K 620
SCHUBERT Franz Hymne Tantum ergo D 962
SCHUBERT Franz Messe Messe n° 6 D 950
SCHUBERT Franz Musique sacrée diverse Offertorium (Intende voci) D 963