SOUZAY Gérard


Nom : SOUZAY
Prénom : Gérard

Baryton
Français
(1918 - 2004)

Commentaire :
Né le 8 décembre 1918 à Chinon (France) - décédé le 17 août 2004 à Antibes (France)

Gérard Souzay (né Gérard Marcel Tisserand était un chanteur classique français qualifié comme baryton. Il est considéré comme l'un des meilleurs interprètes de mélodies (l'art de la mélodie française) depuis Charles Panzéra et Pierre Bernac.


D'une famille musicienne angevine, Gérard Souzay grandit à Chinon et prendra plus tard son nom d'artiste d'un village des bords de Loire. Ses parents se sont rencontrés à la première d'une présentation de Pelléas et Mélisande en 1902. Ses deux frères seront également chanteurs, ainsi que sa sœur ainée : la soprane Geneviève Touraine, qui fit la première représentation des Fiançailles pour rire de Francis Poulenc en 1942. Après ses classes au collège Rabelais à Chinon, il entre à la Sorbonne à Paris pour étudier la philosophie et y rencontre providentiellement Pierre Bernac, qui décèle ses dons vocaux et l'encourage à étudier le chant.

Souzay entre au conservatoire de Paris en 1940, étudiant avec Claire Croiza et Jean-Emile Vanni-Marcoux. Il commence réellement à chanter comme ténor mais en 1943, sur les conseils du chanteur lyrique Henri Etcheverry, il devient baryton. Il remporte au conservatoire deux prix : le Prix de chant et le Prix de vocalise. Pendant ses études au conservatoire, il s'essaye aussi à la composition et en 1942, trois de ses adaptations de poèmes de Paul Valéry sont données en concert par Pierre Bernac. Il continue à développer sa voix sous la conduite de Bernac quoique tenant à se différencier par des méthodes et des idées plus récentes sur la prononciation. Il est attentif à ne pas se cantonner à devenir le spécialiste du répertoire français : pour cela, il étudie avec attention les lieder sous la conduite de Lotte Lehmann.

Gérard Souzay commence ses premières représentations publiques en 1945 par des récitals et des concerts dont le requiem de Fauré à l'occasion du centenaire du compositeur au Royal Albert Hall à Londres. Il acquiert rapidement une renommée internationale pour le récital, admiré non seulement pour la musique française mais aussi pour le répertoire allemand, tout particulièrement Schubert et Schumann. Pour le récital, son premier accompagnateur est Jacqueline Bonneau (sa contemporaine au Conservatoire de Paris), mais comme elle est réticente à voyager, il s'associe étroitement dès 1954 avec un pianiste américain Dalton Baldwin, association qui perdure jusqu'à la fin de sa carrière.

Ses facilités exceptionnelles en langues étrangères lui permettent de chanter avec bonheur dans 13 langues différentes dont l'hébreu, le portugais et le russe. Dans la musique contemporaine, il se produit dans La danse des morts d'Honegger et dans le monde à la première du Canticum sacrum de Stravinski. Le compositeur Jacques Leguerney (1906-1997) écrit de nombreux chants pour Souzay et sa sœur Geneviève Touraine.

Sa carrière d'Opéra commence en 1947 avec l'opéra bouffe Il matrimonio segreto de Domenico Cimarosa au Festival d'Aix-en-Provence mais ce n'est pas avant la fin des années 1950 qu'il poursuit ce travail sans que cela ne prenne jamais le pas sur celui des récitals. Ses rôles sont L'Orfeo de Monteverdi, Don Giovanni de Mozart et Almaviva dans Le mariage de Figaro, Lescaut dans Manon de Massenet, et Méphistophélès dans La damnation de Faust de Berlioz. Un de ses rôles favoris et qui remporte le plus de succès, est celui de Golaud dans Pelléas et Mélisande de Debussy.

Souzay travaille peu l'opéra à partir des années 1960 mais continue sa carrière de récital. Il se retire finalement de la représentation à la fin des années 1980 et consacre les dernières années de sa vie à enseigner aux États-Unis, en Europe et au Japon : il est un professeur de l'inspiration, préférant travailler sur le phrasé et sur l'interprétation du chant plutôt que sur la diction française.

Il meurt dans sa maison à Antibes dans le sud de la France le 17 août 2004.

Les premiers enregistrements de Gérard Souzay datent de 1944 avec les sopranes Germaine Lubin and Geneviève Touraine; (ce furent presque les seuls duos mis à part les derniers avec Elly Ameling). Souzay fait d'autres enregistrements dans les années 1940 avec une petite société Boîte à Musique et signe un contrat avec l'anglais Decca. Il enregistre ensuite pour Philips et EMI. Il participe à un enregistrement intégral des mélodies de Fauré et des mélodies de Poulenc.

A trois occasions, Souzay remporte le prix prestigieux Grand Prix du Disque, dont un prix pour son enregistrement des mélodies de Ravel.

Plus avancé dans sa carrière, il désavoue ses premiers enregistrements "early recordings" et cherche même à interdire leur retransmission à la radio, leur préférant ses enregistrements plus tardifs. Au soulagement des admirateurs de la voix plus jeune de Souzay au beau timbre soyeux, il ne fut pas tenu compte du veto de Souzay et beaucoup de ses enregistrements de première heure ont été réédités à la satisfaction générale.

Liste des interprétations de SOUZAY Gérard
CompositeurType d'oeuvreOeuvreClassificationPhoto
FAURÉ Gabriel Requiem Requiem Op. 48
RAMEAU Jean-Philippe Opéra Castor et Pollux RCT 32