FUX Johann Joseph


Nom : FUX
Prénom : Johann Joseph
Nationalité : Autrichien
Date de naissance : 1660
Date de mort : 1741
Commentaire :
Né en 1660 à Hirtenfeld (en Styrie, Autriche) - décédé à Vienne le 13 février 1741.

Johann Joseph FUX est issu d'une famille de paysans pauvres, et on ne connaît pas les circonstances dans lesquelles il put sortir de son milieu d'origine, et poursuivre des études. Toujours est-il qu'il put étudier chez les jésuites à Graz en 1680 puis à Ingolstadt en 1681 et qu'il y exerça comme organiste. On perd ensuite sa trace pendant plusieurs années avant son entrée au service d'un prélat hongrois qui résidait à Vienne. Des messes pour chœur a cappella de sa composition, dans le style de Palestrina, attirèrent sur lui l'attention de l'empereur Léopold Ier et celui-ci le nomma compositeur de la Cour Impériale en 1698.

En 1700, il obtint l'autorisation et les subsides impériales qui lui permirent de se rendre en Italie auprès du célèbre Bernardo Pasquini — peut-être s'y était-il déjà rendu pendant les années d'obscurité. Il revint de ce voyage pénétré de musique italienne et grand admirateur de Palestrina. Sa carrière connut alors une progression continue : vice maître de chapelle (1705) puis maître de chapelle (1712) de la cathédrale Saint-Étienne de Vienne ; vice maître de chapelle (1713) enfin maître de chapelle (1715) de la cour impériale, poste qu'il devait occuper jusqu'à la fin de sa vie.

Le plus grand moment de sa carrière eut lieu lors du couronnement de l'archiduc Charles d'Autriche comme roi de Bohême à Vienne en 1723. Son opéra Costanza e Fortezza (la devise des Habsbourg) y fut représenté avec le concours de 100 chanteurs et 200 instrumentistes — parmi lesquels Quantz, Tartini, Graun — sous la direction de Caldara, son vice maître de chapelle car lui-même souffrait d'une crise de goutte et y assista à une place d'honneur non loin de l'empereur.

Il est l'auteur du traité de contrepoint Gradus ad Parnassum (Vienne, 1725), qui passe pour être le principal traité de contrepoint du XVIIIe siècle, et qui n'a cessé de faire référence jusqu'à nos jours. Il forma de nombreux élèves dont Gottlieb Muffat et Jan Dismas Zelenka.

Liste des oeuvres du compositeur Afficher la liste des oeuvres présentent sur des cd Afficher toutes les oeuvres
Cantate Plaudite, sonat tuba
Choral Media vita in morte sumus
Messe Missa Corporis Christi
Motet, Psaume, Litanie, Anthem K 130 De profundis
Motet, Psaume, Litanie, Anthem K 54 Libera me, Domine
Motet, Psaume, Litanie, Anthem Paries Quidem Filium
Musique baroque diverse E 66 Canon a due
Musique sacrée diverse K 153 Ad te, Domine levavi
Musique sacrée diverse K 186 Alma redemptoris Mater
Musique sacrée diverse K 151 Ave Maria
Musique sacrée diverse K 205 Ave Regina caelorum
Musique sacrée diverse K 146 Graduale in Missa pro Defunctis
Musique sacrée diverse K 54 Libera me Domine
Musique sacrée diverse Victimae Paschali Laudes
Oeuvre pour piano, clavecin, clavier solo K 403 Ciaccona pour clavier
Oratorio, Passion Op. 23 Fonte della Salute (Il) - Aperto dalla Grazia nel Calvario
Ouverture, Suite pour orchestre E 109 Ouverture
Ouverture, Suite pour orchestre Ouverture
Ouverture, Suite pour orchestre Ouverture
Ouverture, Suite pour orchestre K 355 Ouverture pour cordes, bois et continuo
Requiem K 51-53 Requiem n° 7 "l'Empereur"
Sonate, Sonata K 342 Sonata a tre ex d per due Violini
Sonate, Sonata K 320 Sonate en trio "Kirchensonate"
Sonate, Sonata K 376 Sonate en trio "Santo Sepolcro"
Sonate, Sonata K 396 Sonate en trio "Sonata pastorale"
Sonate, Sonata K 400 Sonate pour clavier n° 3