DELERUE Georges


Nom : DELERUE
Prénom : Georges
Nationalité : Français
Date de naissance : 1925
Date de mort : 1992
Commentaire :
Né le 12 mars 1925 à Roubaix, il débuta ses études musicales dans sa ville natale pour les poursuivre au Conservatoire national supérieur de musique de Paris , où notamment il fut l'élève de composition d'Henri Busser puis de Darius Milhaud, tout en étudiant la clarinette et le piano.

En 1949 il obtient à la fois le 1er Prix de composition et le Second Grand Prix de Rome. Darius Milhaud avait le premier perçu le goût de son élève pour le spectacle et l'envoya en 1948 diriger à sa place les musiques de scène lors des débuts de Jean Vilar en Avignon. Ses premières œuvres datent de cette époque : Quatuor pour cordes et piano (1947) et Quatuor pour cordes n° 1 (1948).

Rapidement il obtenait un vif succès en Avignon avec notamment la musique de La Mort de Danton de Büchner que Jean Vilar voulait monter. Il est alors nommé, dès 1948, directeur musical du Festival d’Avignon. C'est ainsi que sa carrière débuta par le théâtre avec, entre autres, les musiques des grandes pièces dramatiques telles Andromaque, Antigone ou encore Macbeth qui seront diffusées à la télévision. C’est un peu plus tard qu’il arrivera au cinéma. Il sera également durant quelque temps chef d'orchestre du Club d'essai de la Radiodiffusion française de1951 à 1957.

Musicien complet, il a contribué à donner à la musique de film ses lettres de noblesse. Rappelons tout de même que la voie avait été déjà ouverte par de grands musiciens classiques qui s'étaient également attaqués à ce genre musical : Georges Auric, Benjamin Britten Dimitri Chostakovitch, Henri Dutilleux, Jean Françaix, Georges Gershwin, Jean-Jacques Grünenwald, Arthur Honegger, Jacques Ibert, Aram Khatchatourian, Darius Milhaud, Francis Poulenc, Serge Prokofiev, Henri Sauguet et même Camille Saint-Saëns qui composa, en 1908, une musique d'accompagnement pour le plus fameux des films d'art L'assassinat du Duc de Guise (Calmettes) ! Dans les années soixante les plus grands noms du cinéma firent appel à lui : Henri Verneuil, François Truffaut, Gérard Oury, Alain Resnais, Agnès Varda, Jean-Luc Godard, Philippe de Broca...

Ses musiques de film telles Les Rois maudits de Druon (1974), Hiroshima mon amour de Resnais (1958), Jules et Jim de Truffaut (1961), Le vieil homme et l'enfant de Claude Berri (1968), Police Python 357 d’Alain Corneau (1976), ou encore Le dernier métro de Truffaut (1980) et Platoon d’Olivier Stone (1986)... ont marqué les cinéphiles. En 25 ans de carrière dans ce domaine Georges Delerue a signé plus de 200 musiques de film !

Mais il excellait aussi dans le genre plus classique et savait faire la part entre la musique de film et la musique dite classique, bien que parfois bien malin celui qui pourra en déterminer les frontières exactes!

C'est ainsi qu'il laisse plusieurs opéras: Ariane (1954), le Chevalier de neige (1956) écrit avec Boris Vian et créé à Nancy en 1956, Medis et Alyssio, représenté au théâtre de Strasbourg en 1974; des musiques de ballet : L'Emprise (1957), Conte cruel (1959), la Leçon (1963); Trois mélodies sur des poèmes d'Eluard (1950) et de la musique instrumentale: Poème fantastique (1953) pour cor et piano, Mouvement (1952) pour percussion et piano, des quatuors à cordes, Concertino pour piano et orchestre à cordes (1955), Symphonie concertante (1957) pour piano et orchestre, Concerto pour cor et orchestre à cordes (1980) etc...
Liste des oeuvres du compositeur Afficher la liste des oeuvres présentent sur des cd Afficher toutes les oeuvres
Oeuvre pour instrument solo & orchestre Concertino pour trompette et orchestre à cordes