CAVALLI Pietro Francesco


Nom : CAVALLI
Prénom : Pietro Francesco
Nationalité : Italien
Date de naissance : 1602
Date de mort : 1676
Commentaire :
Le 14 février 1602 naissait à Crema (près de Crémone) Pier Francesco Bruni qui, selon un usage alors fréquent, adoptera le patronyme de son bienfaiteur, Federico Cavalli. En 1619, ce noble vénitien fit entrer le jeune Pier Francesco dans le Choeur de Saint-Marc (le maître de chapelle était alors Claudio Monteverdi, dont l’influence fut décisive sur sa formation).
De fait, la carrière officielle de Cavalli se déroula sous le signe de la célèbre basilique : second organiste en 1639, premier organiste en 1665, il devient enfin maître de chapelle en 1668. Ce qui ne l’empêche pas, dès 1620, de postuler à d’autres fonctions, moins prestigieuses mais plus lucratives. Et comme il n’avait pas le don d’ubuité, il fit comme tous ses confrères : il se paya des remplaçants.
Son mariage avec une riche veuve (1630) le mit toutefois à l’abri du besoin. Aussi se lança-t-il dans l’aventure des premiers théâtres payants vénitiens, triomphant avec Le nozze di Teti et di Peleo (1639). Cavalli, qui mit la main au Couronnement de Poppée (1639), écrira une quarantaine d’opéras, qui furent presque tous de grands succès. Aussi Mazarin, voulant marquer par des festivités exceptionnelles le mariage de Louis XIV et de l’infante Marie-Thérèse (et en même temps renforcer l’italianisation culturelle), fit-il appel à lui en 1659.
Cavalli arriva en France en 1661 pour s’apercevoir que le somptueux théâtre à l’italienne commandé par le cardinal à Gaspare Vigarani était loin d’être achevé. On donna donc d’abord, dans une salle provisoire de la galerie du Louvre, son Serse (qui exigeait moins de machines), coupé d’entrées de ballets de Lully.
Quand à l’Ercole amante initialement prévu (et enfin donné le 7 février 1662), son succès tint surtout à ce que le roi et la reine y dansaient (Lully était encore intervenu). Mais la mort de Mazarin, le 9 mars 1661, avait mis fin aux espoirs français de Cavalli, qui s’en revint à Venise, où il se consacra surtout aux devoirs de sa charge à Saint-Marc, et où il mourut le 14 janvier 1676.
Liste des oeuvres du compositeur Afficher la liste des oeuvres présentent sur des cd Afficher toutes les oeuvres
Motet, Psaume, Litanie, Anthem Livre I O quam suavis
Musique sacrée diverse Alma redemptoris mater
Musique sacrée diverse Ave Regina caelorum
Musique sacrée diverse Regina caeli laetare
Opéra Calisto (la) [?]
Opéra Didone (la)
Opéra Giasone [?]
Opéra Xerse [?]
Requiem Requiem
Salve Regina Salve Regina