VECCHI Orazio


Nom : VECCHI
Prénom : Orazio
Nationalité : Italien
Date de naissance : 1550
Date de mort : 1605
Commentaire :
Modène (6 décembre 1550 - 19 février 1605)

Compositeur italien. Prêtre à partir de 1578, maître de chapelle de la cathédrale de Salo en 1581 et en 1583 (ou 1584) de la cathédrale de Modène, il se rendit à Reggio Emilia en 1586 puis à Corregio, comme chanoine de la collégiale. En 1590 il fut chargé, avec Giovanni Gabrieli et Ludovico Balbi, de revoir et de corriger le Graduale romano (publié à Venise en 1591). De retour à Modène en 1593, il alterna l'activité de maître de chapelle avec d'autres charges à la cour de César d'Este, où il est nommé responsable de la musique et de l'éducation musicale des enfants du duc. Durant cette période il effectua plusieurs voyages (à Florence, il fut en contact avec la Camerata fiorentina). En 1604 il fut suspendu de sa charge (selon certaines sources pour avoir dispensé un enseignement à des religieuses malgré une interdiction explicite ; selon d'autres, son renvoi serait dû aux intrigues de son collègue Capilupi). On lui doit cette citation : "La musique est poésie au même titre que la poésie même".
Outre des livres d'oeuvres sacrées, dont une messe en huit parties In resurectione Domini, il écrivit pas moins de treize livres de pièces profanes, contrastant avec sa profession normale de musicien d'église, parmi lesquelles des canzonette et de madrigaux, un livre de Dialoghi à 7 et 8 voix (1608, posthume) et les recueils de musique variée Selva di varia ricreatione (1590), Il Convito musicale (1597) et Le Veglie di Siena (1604), dans lesquels son habileté contrapuntique se mêle à des dons extraordinaires d'humoriste, selon l'objectif de la comédie madrigalesque. Son chef-d'oeuvre est la Comedia harmonica à cinq voix Amfiparnasso (Venise, 1597). Il y utilise des styles variés (madrigal, canzonette, ballet, dialogue, etc.) et y réalise un double discours, dans l'esprit de la commedia dell'arte. Le texte (peut-être écrit par Vecchi lui-même) comprend un prologue et trois actes. Il est écrit en partie en dialecte (pour les masques), en partie en italien élégant (pour les personnages sérieux). L'absence de décor et l'audience, limitée à l'époque à quelques amis des cinq chanteurs, empêchent d'y voir tout à fait le précurseur de l'opéra.
Liste des oeuvres du compositeur Afficher la liste des oeuvres présentent sur des cd Afficher toutes les oeuvres
Musique ancienne diverse Gioite tutti in suoni
Musique ancienne diverse Mostrav' in ciel : Tedesca a 5
Musique ancienne diverse So ben, mi Ch'a bon tempo
Opéra Amfiparnaso (l')
Opéra Convito Musicale (Il) [?]