DELALANDE Michel-Richard


Nom : DELALANDE
Prénom : Michel-Richard
Nationalité : Français
Date de naissance : 1657
Date de mort : 1726
Commentaire :
Né le 15 décembre 1657 à Paris (France) - décédé le 18 juin 1726 à Versailles (France)

Michel-Richard Delalande est un violoniste, organiste et compositeur français. Quinzième enfant d'un maître tailleur.

De 1667 à 1672, il est placé à la maîtrise de Saint-Germain-l'Auxerrois de Paris (comme Marin Marais) sous la direction de François Chaperon. Il y effectue sa scolarité et reçoit une formation musicale, chant, orgue, clavecin, violon, tout en participant aux nombreux services des enfants de chœur. À la mue, il quitte la maîtrise et reçoit selon l'usage, le pécule pour ses quatre années de services.

Orphelin, il est recueilli par une de ses sœurs et engageant une courte carrière de violoniste, échoue à se faire admettre dans l'orchestre de l'Académie royale de Musique (l'Opéra).

Il obtient des services d'organiste dans quatre églises de Paris : Saint-Gervais (intérim entre Charles et François Couperin de 1671 à 1686), Petit-Saint-Antoine (Il compose aussi des intermèdes pour les tragédies du collège des jésuites), Saint-Paul, et en 1682, Saint-Jean-en-Grève.

En juin 1678, il concourt sans succès pour le poste d'organiste de la chapelle royale, laissé vacant à la mort de Joseph Chabanceau de La Barre (1633-1678). Il est alors nommé maître de clavecin dans la maison du duc Anne-Jules de Noailles, et gagne des élèves dans le milieu royal. Il sera professeur de clavecin de plusieurs princesses à la cour (les sœurs de Louis XIV, Madame de Montespan, Mademoiselle de Nantes, Mademoiselle de Blois.

En 1680, François Chaperon qui a obtenu des fonctions à la Sainte-Chapelle fait appel à lui pour participer aux Ténèbres de la Semaine sainte.

Grâce à ses appuis à la cour, il y donne ses premières musiques profanes : 1682, La sérénade ; 1683, Les fontaines de Versailles et Le concert d'Esculape.

La même année, par concours, il est sous-maître pour un quartier à la chapelle royale et obtient un second quartier en 1693, le troisième en 1704, enfin le quatrième en 1714.

Le 9 juillet 1684, il épouse Anne Rebel, la sœur aînée de Jean-Féry Rebel, chanteuse et demoiselle de la musique du roi, fille de Jean Rebel, ordinaire de la musique du roi et demi-sœur de Jean-Fery Rebel, violoniste, directeur de l'Académie royale de musique.

En 1685 il est compositeur de la cour et compose l'Épithalame pour le mariage du duc de Bourbon et de Mademoiselle de Nantes.

En 1686, son Ballet de la jeunesse remplace Armide de Lully pour les réjouissances du carnaval.

En 1689 il est nommé surintendant de la musique de la chambre, charge qu'il partage à partir de 1719 avec son élève André Cardinal Destouches. En 1690, il est compositeur de la chambre.

En mai 1722 son épouse décède, la même année le régent (Philippe d'Orléans) le gratifie de l'ordre de Saint-Michel. Le 25 octobre, il dirige la musique des cérémonies du couronnement de Louis XV. En novembre, il cède trois de ses quatre quartiers au profit de Charles-Hubert Gervais, Nicolas Bernier et André Campra. Ils sont nommés officiellement en janvier 1723, Delalande obtient une pension royale de 3000 livres.
Liste des oeuvres du compositeur Afficher la liste des oeuvres présentent sur des cd Afficher toutes les oeuvres
Motet, Psaume, Litanie, Anthem S 7 Audite cæli quæ loquor [?]
Motet, Psaume, Litanie, Anthem S 5 Beati quorum remissæ sunt [?]
Motet, Psaume, Litanie, Anthem S 12 Quam dilecta tabernacula [?]
Musique sacrée diverse Confitebor tibi Domine [?]
Musique sacrée diverse Super Flumina Babilonis [?]
Ouverture, Suite pour orchestre S 158 Concert de trompettes (Soupers du Roy)
Ouverture, Suite pour orchestre S 159 Suite n° 5 (Soupers du Roy)
Ouverture, Suite pour orchestre Suite n° 7 (Soupers du Roy)
Ouverture, Suite pour orchestre S 162 Suite n° 12 (Soupers du Roy)
Te Deum Te Deum [?]