PORPORA Nicola


Nom : PORPORA
Prénom : Nicola
Nationalité : Italien
Date de naissance : 1686
Date de mort : 1768
Commentaire :

Nicola (ou Niccolo) Porpora, mort à plus de quatre-vingt-un ans à Naples le 3 mars 1768 (il y était né le 17 août 1686).

Porpora étudia avec G. Greco au Conservatoire dei Poveri di Gesù Cristo, et débuta sa carrière de compositeur d'opéras en 1708 à Naples. Vers 1711, il entra au service de Philippe de Hesse à Darmstadt, puis, en 1713, à celui de l'ambassadeur du Portugal à Naples. De 1715 à 1722, Porpora, maître de chant au Conservatoire de Sant' Onofrio, eut pour élèves quelques-uns des plus grands chanteurs du XVIIIè s. comme le castrat Farinelli (1705-1782) et la soprano Regina Mingotti. De 1726 à 1733, il fut professeur à l'Ospedale degli Incurabili à Venise, puis, n'ayant pas obtenu le poste de maître de chapelle à Saint-Marc, il partit trois ans pour Londres (1733-1736) à la demande du "parti italien" qui opposait ses oeuvres à celles de Georg Friedrich Haendel.

Après un nouveau séjour à Naples et à Venise, il suivit l'ambassadeur de la Sérénissime à Vienne, puis à Dresde, où, de 1748 à 1752, il dirigea la chapelle de la Cour. Après un nouveau séjour à Vienne, où il compta Joseph Haydn parmi ses élèves, il retourna à Naples en 1760, et, après un bref remplacement comme enseignant au Conservatoire de Sant' Onofrio, finit sa vie dans la pauvreté.
Musicien cultivé et raffiné, Porpora est l'un des plus grands représentants de l'idéal mélodramatique métastasien. Son écriture est claire, et montre un équilibre formel d'influence presque néoclassique. Spécialiste et connaisseur de la voix, Porpora soigna également l'accompagnement orchestral de ses oeuvres.

Il doit sa célébrité essentiellement à sa production lyrique qui compte une soixantaine d'oeuvres dont Berenice (1718), Ariadne in Naxos (1733), Enea del Lazio (1734) et Polifemo (1735), mais composa également des intermezzi, des sérénades, des oeuvres religieuses et des pièces de musique de chambre vocale, parmi lesquelles une série de cantates raffinées sur des textes de Métastase. Parmi ses compositions instrumentales figurent six sonates à trois, six sonates pour deux violons et deux violoncelles, douze sonates pour violon et basse, un concerto pour flûte, un concerto pour violoncelle et une sonate pour clavecin.

Liste des oeuvres du compositeur Afficher la liste des oeuvres présentent sur des cd Afficher toutes les oeuvres
Cantate Ecco che il primo albore
Opéra Adelaïde [?]
Opéra Arianna e Teseo [?]
Opéra Germanico in Germania [?]
Opéra Ifigenia in Aulide [?]
Opéra Mitridate [?]
Opéra Polifemo [?]
Opéra Semiramide regina dell'Assiria [?]
Opéra Semiramide riconosciuta (la) [?]
Opéra Siface, Re di Numidia [?]
Opéra Trionfo di Camilla (Il) [?]
Oratorio, Passion Gedeone (il)
Pastiche Orfeo [?]
Salve Regina Salve Regina a voce sala con istromenti