GORECKI Henrik Mikolaj


Nom : GORECKI
Prénom : Henrik Mikolaj
Nationalité : Polonais
Date de naissance : 1933
Date de mort : 2010
Commentaire :
Né le 6 décembre 1933 à Czernica (Pologne) - décédé le 12 novembre 2010 à Katowice (Pologne)


Henrik GORECKI étudie la musique en 1952 à l’âge de 19 ans. Il fait ses études à l’Académie Supérieure de Katowice de 1955 à 1960 dans la classe de Boleslaw Szabelski. En 1960, il remporte le Prix de l’Union des Compositeurs puis celui de la Biennale des Jeunes à Paris. En 1973, il reçoit le Prix de la Tribune Internationale des Compositeurs de l’UNESCO. Il devient recteur du Conservatoire de Katowice de 1975 à 1979. Ses premières œuvres datent de 1956.

Si sa musique paraît simple dans son écriture et naïve dans sa forme, elle cache également une profonde douleur, probablement marqué par une vie difficile en Pologne, la guerre, ses nombreuses opérations et la mort de sa mère.

Ses œuvres de jeunesse Chants de joie et de rythme pour deux pianos et orchestre (1956-1959) et la Sonate pour deux violons(1957) témoignent de l’influence de l’Ecole de Vienne. GORECKI évolue ensuite vers une épuration et une simplification du langage tout en exploitant des couleurs sonores et des orchestrations subtiles. Il compose de la musique symphonique dont la Symphonie n°1 pour orchestre à cordes et percussions (1959), Scontri («Collisions» 1960), Trois Pièces dans le style ancien pour cordes (1963), Chôros I pour 56 instruments à cordes (1964), Refren («Refrain» 1965), Trois Pièces pour orchestre (1969), Canticum graduum (1969), Trois Danses (1973), un Concerto pour clavecin et orchestre à cordes (1980) et un Concerto pour flûte (1992).

Une partie importante de son œuvre est consacrée à la voix : Epitaphe pour chœur et ensemble instrumental (1958), Monologhi (1960), Ad Matrem pour soprano, chœur et orchestre (1971), Deux Chants sacrés pour baryton et orchestre (1971), la Symphonie n°2 «Copernikienne» pour soprano, baryton, chœur et grand orchestre (1973), la Symphonie n°3 «Symphonie des lamentations» pour soprano et orchestre (1976), Beatus Vir pour baryton, chœur et orchestre (1979), Miserere (1981) et Totus Tuus pour chœur a cappella (composé pour la visite du pape en Pologne, 1987) et de nombreux chœurs.

Il écrit de la musique de chambre : Toccata pour deux pianos (1955), Sonate pour piano n°1 (1956, rév.1984, 1990), Sonate pour deux violons (1957), Trois Diagrammes pour flûte seule (1959), les cycles Genèse (1962, 1963) et Musiquette (1967, 1969, 1970), une Cantate pour orgue (1968) et Already It Is Dusk (1988).

Dans les années 1980, Górecki a commencé à créer des œuvres sacrales à caractère profondément lyrique et s’est tourné vers la musique populaire polonaise. Ale fin de sa vie, il a également composé des œuvres spécialement dédiées au célèbre quatuor à corde américain Kronos Quartet.




Liste des oeuvres du compositeur Afficher la liste des oeuvres présentent sur des cd Afficher toutes les oeuvres
Oeuvre chorale diverse Totus tuus - Tout à toi
Symphonie Op. 36 Symphonie n° 3 'des chants plaintifs'