BUSONI Ferruccio


Nom : BUSONI
Prénom : Ferruccio
Nationalité : Italien
Date de naissance : 1866
Date de mort : 1924
Commentaire :

Florence, 1er avril 1866 - Berlin, 27 juillet 1924

Né dans une famille de musiciens talentueux, BUSONI donne des concerts dès l’âge de huit ans et acquiert très tôt une belle renommée de pianiste. Deux ans plus tard, il inscrit à son programme quelques œuvres de sa composition.

En 1877, sa famille s’installe à Graz. Il dirige son propre Stabat Mater à l’âge de douze ans, et à quinze ans, il est accepté comme membre de l’Academia Filarmonica de Bologne.

C’est un musicien allemand, Max Reger, qui va parfaire ses connaissances musicales et être le premier à apprécier son talent.

En 1886, BUSONI se rend à Leipzig où il étudie la musique de Bach et commence son monumental travail de transcription pour piano des œuvres de Bach.

En 1889, il est nommé professeur de piano au Conservatoire d’Helsinki.

En 1890, il obtient le prix Rubinstein pour son Concertstück pour piano et orchestre ; la même année, il épouse la fille d’un célèbre sculpteur suédois dont il aura deux fils, également artistes célèbres.

De 1891 à 1894, il enseigne au Conservatoire de Boston aux Etats-Unis. Parallèllement, il effectue des tournées triomphales, notamment en 1913 en Russie. Après un bref séjour en Suisse durant la guerre, il s’installe définitivement à Berlin.

En 1907, BUSONI jette dans le monde musical une bombe sous la forme d’un livre, dédié à Rainer Maria Rilke "Esquisse d’une nouvelle esthétique musicale". Sa volonté de donner un contenu révolutionnaire à la pensée et à la forme classiques ne lui concilie pas la faveur des milieux musicaux allemands.

En tant que compositeur, BUSONI mit plus longtemps à s’imposer. Ses premières œuvres, notamment le Concerto pour piano avec choeur final op 39 (1904) sont étourdissantes de virtuosité. Il a composé et innové dans tous les genres : des œuvres pour piano, de la musique symphonique et chorale, des opéras –Arlecchino op 50 (1906) ; Turandot (1917) ; Doktor Faust (achevé par Philippe Jarnach en 1925), des pièces pour orgue, de la musique de chambre, des mélodies, 7 volumes de transcriptions d’œuvres de Bach ainsi que des transcriptions d’œuvres de Beethoven, Brahms, Liszt… , des cadences pour des concertos de Beethoven et de Brahms, etc…

La carrière de virtuose de BUSONI s’interrompt au début de la guerre de 1914, il ne paraît plus qu’en 1921 pour donner avec l’Orchestre Philharmonique de Berlin un aperçu de son œuvre de compositeur.

Edgar Varèse et Kurt Weill feront partie de ses élèves dans le domaine de la composition, ainsi qu’Alexandre Brailowski, Rudolf Ganz et Percy Grainger pour le piano.

BUSONI, précurseur de génie, a introduit dans le jeu pianistique un concept de sonorité orchestrale ; dans ses écrits, il propose notamment un système de cent treize modes heptatoniques différents et il suggère d’écrire de la musique dans des gammes exotiques… ; ses transcriptions magistrales des œuvres de Bach se retrouvent dans nombre de concerts ; dans l’opéra, il a concilié la grande forme de l’opéra allemand et la grâce de la fantaisie du dialecte vénitien. Ses origines, à la fois septentrionale et méridionale, vont marquer toute son existence et nourrir ses conceptions esthétiques de deux modes de penser et de vivre aussi dissemblables.

BUSONI, esprit curieux , novateur et génial, est considéré à juste titre par Stravinsky, comme l’un des précurseurs de l’idéologie musicale contemporaine.

Liste des oeuvres du compositeur Afficher la liste des oeuvres présentent sur des cd Afficher toutes les oeuvres
Concerto BV B 28 Concerto pour piano (transcription Bach BWV 1052)
Oeuvre orchestrale BV 282 (Op. 51) Etudes (2) pour l'opéra "Doktor Faust"
Oeuvre pour piano, clavecin, clavier solo K 254 An die Jugend
Oeuvre pour piano, clavecin, clavier solo BV B 24 Chaconne (transcription Bach BWV 1004)
Oeuvre pour piano, clavecin, clavier solo K 249 (K 252 Berceuse) Elégies (7) pour piano
Oeuvre pour piano, clavecin, clavier solo K 256 Fantasia Contrappuntistica
Oeuvre pour piano, clavecin, clavier solo K 293 (Op. 54) Perpetuum mobile
Oeuvre pour piano, clavecin, clavier solo K 296 Pièces brèves (7) pour piano
Oeuvre pour piano, clavecin, clavier solo K 297 Prélude & Etude en arpèges
Oeuvre pour piano, clavecin, clavier solo K 85 (Op. 21) Prélude et Fugue pour Piano
Oeuvre pour piano, clavecin, clavier solo BV B 29 Transcription Toccata et Fugue BWV 565
Sonate, Sonata BV 234 (Op. 29) Sonate pour violon & piano n° 1
Sonate, Sonata Op. 36a Sonate pour violon & piano n° 2