CHAUSSON Ernest


Nom : CHAUSSON
Prénom : Ernest
Nationalité : Français
Date de naissance : 1855
Date de mort : 1899
Commentaire :

Paris, 20 janvier 1855 - Limay (Yvelines), 10 juin 1899

Après avoir passé sa licence de droit (1876), il entre au Conservatoire dans la classe de Jules Massenet (1880-81) mais à la suite d'un échec, il quitte un enseignement qui ne lui convenait guère pour travailler avec César Franck dont il deviendra un des meilleurs disciples (1880-83).

En 1882, il fait le voyage à Bayreuth avec Vincent d'Indy pour assister à la création de Parsifal. L'année suivante, Duparc se joint à eux et en 1889, il y retourne en compagnie de Chabrier et de Debussy.

Vers 1890, se situent trois oeuvres importantes : Le Poème de l'amour et de la mer op 19, la Symphonie en Si bémol op 20, le Concert pour piano, violon et quatuor à cordes op 21. L'influence de Wagner ainsi que celle de Franck déterminent les éléments harmoniques et mélodiques de sa musique, toutefois, Chausson parvient à se créer un style personnel qui s'affirme dans le Quatuor avec piano op 30 (1897), et le Poème pour violon et orchestre op 25 créé la même année aux Concerts Colonne par Eugène Ysaye.

A partir de 1886, Ernest Chausson joue un rôle essentiel dans la société musicale parisienne comme secrétaire de la Société Nationale de Musique.

Il a composé relativement peu de musique, disposant de ressources personnelles et n'a jamais été obligé de trouver un emploi de musicien pour subvenir à ses besoins. Il s'était lié d'amitié avec la plupart des artistes de son temps, musiciens, poètes et peintres (Renoir, Degas, Mallarmé, Régnier, Lalo, Albeniz...).

Un accident de bicyclette survenu dans le parc de sa propriété de Limay vint interrompre brutalement une carrière qui s'annonçait riche des plus brillantes promesses.

Opéras :
Jeanne d'Arc, scène lyrique (1879-80)
les Caprices de Marianne, comédie lyrique op 4 (1882-84)
Le Roi Arthus (1892-96)

Musiques de scène :
La Tempête (1888)
La Légende de Sainte Cécile (1891)

Musique pour orchestre :
Viviane, poème symphonique op 5 (1882)
Soir de fête, poème symphonique op 32 (1897)

Musique vocale :
nombreuses mélodies, avec notamment :
Chansons de Miarka (1888)
Serres chaudes (1896)
2 Poèmes de Verlaine (1898)

Musique de chambre :
Trio avec piano op 3 (1881)
Quatuor à cordes op 35 (1898)

Musique pour piano :
5 fantaisies op 1 (1880)
Sonatine en fa (1880)
Paysage op 38 (1895)
Quelques danses op 26 (1896)

Liste des oeuvres du compositeur Afficher la liste des oeuvres présentent sur des cd Afficher toutes les oeuvres
Lied, Chanson, Mélodie, Song Op. 19/3 Temps des lilas (le) - La mort de l’amour
Lied, Chanson, Mélodie, Song Op. 36/1 Cantique à l'épouse
Lied, Chanson, Mélodie, Song Op. 2/7 Colibri (le)
Lied, Chanson, Mélodie, Song Op. 27/1 Heures (les)
Lied, Chanson, Mélodie, Song Op. 2/3 Papillons (les)
Lied, Chanson, Mélodie, Song Op. 13/2 Sérénade
Oeuvre pour instrument solo & orchestre Op. 25 Poème pour violon & orchestre
Oeuvre pour piano, clavecin, clavier solo Op. 38 Paysage pour piano
Oeuvre pour piano, clavecin, clavier solo Op. 26 Quelques danses
Quatuor Op. 35 Quatuor à cordes
Symphonie Op. 20 Symphonie