GUIDARINI Marco


Nom : GUIDARINI
Prénom : Marco

Chef d'orchestre, Violoncelle
Italien

Commentaire :
Marco Guidarini est né à Gênes en Italie. En plus des lettres classiques et de la philosophie, il étudie le violoncelle au Conservatoire de sa ville natale, suivant même l'enseignement d'André Navarra à Vienne. Il aborde la composition et la direction d'orchestre avec Mario Gusella et Franco Ferrara.

Sa carrière musicale commence à l'Opéra de Lyon, comme assistant de John Eliot Gardiner, dans Falstaff et Le comte Ory. Elle se poursuit en Grande-Bretagne et en Irlande, où il dirige essentiellement Mozart et Puccini : Mitridate au Festival de Wexford, Le nozze di Figaro et Die Zauberflöte au Welsh National Opera, Don Giovanni avec le Glyndebourne Touring Opera, Madama Butterfly et Manon Lescaut à Dublin, Tosca à l'English National Opera… Suivent ses débuts à l'Opéra de Vancouver (Don Pasquale, La bohème), et en Australie, où l'Opéra de Sydney et l'ABC Radio Orchestra de Melbourne l'engagent sur plusieurs saisons; en septembre 2001, il a dirigé le Requiem de Verdi à Adelaide. Après l'Australie, il revient en Europe où l'attendent les scènes de Stockholm, Copenhague, Oslo, Genève, Bilbao, Valencia… Au Deutsche Oper Berlin et au Staatsoper de Munich, il dirige Il barbiere di Siviglia. En Italie, il se distingue dans I Lombardi à Bologne, La Traviata à Messine, Macbeth (version 1847) au Festival de Martina Franca, et I Capuleti ed I Montecchi à Reggio Emilia. L'opéra français figure également à son répertoire avec Roma de Massenet, Roméo et Juliette de Berlioz (Festival de Martina Franca) et Carmen (Messine). Il débute en 1997 aux USA, où il reviendra souvent : Los Angeles (Il barbiere di Siviglia en 1997 et, en 1999, Madama Butterfly), Minneapolis (en 2000, Semiramide de Rossini) et le New York City Opera. À Dallas, sa direction du Barbiere di Siviglia, avec Jennifer Larmore et Bruce Ford, remporte un triomphe.

Sa connaissance et sa compréhension de la musique de Verdi le précèdent en France, où il devient un chef très recherché : Nabucco à l'Opéra de Nice en 1997, Un ballo in maschera à Marseille, Otello au Festival d'Antibes, Ernani, Attila et Luisa Miller à Montpellier. Marco Guidarini connaîtra une véritable consécration l'été 2001, obtenant d'affilée trois triomphes unanimes de la presse et du public, dans le cadre des célébrations du centenaire de la mort de Verdi : Giovanna d'Arco au Festival de Saint-Denis, avec l'Orchestre National de France, Rigoletto aux Chorégies d'Orange avec le même orchestre (mise en scène Paul-émile Fourny) et Aida au Stade de France avec l'Orchestre de Radio France. Au New Zealand Festival de Wellington, il a dirigé Simon Boccanegra.

Les formations italiennes s'intéressent les premières à lui pour le répertoire symphonique : les orchestres du Carlo Felice de Gênes, de la Regionale Toscana et de la RAI de Rome. Il intensifie alors son activité symphonique, dirigeant à maintes reprises l'Orchestre de la SWF de Baden-Baden, l'Orchestre symphonique du Québec, I Filarmonici di Torino, l'Orchestre de chambre de Stockholm, l'Orchestra internazionale d'Italia, le Hong-Kong Philharmonic Orchestra. En France, Marco Guidarini est fréquemment réclamé par l'Orchestre National de France et l'Orchestre National de Montpellier. En janvier 2002, il aborde la scène du Metropolitan Opera de New York avec Rigoletto.

En octobre 2001, Marco Guidarini a pris la direction musicale de l'Orchestre Philharmonique de Nice.

Liste des interprétations de GUIDARINI Marco
CompositeurType d'oeuvreOeuvreClassificationPhoto
ALFANO Franco Opéra Cyrano de Bergerac
PUCCINI Giacomo Opéra Villi (le)